RIA Globes - Prix de l'initiative agroalimentaire internationale

Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans les domaines agricole, alimentaire, halieutique et forestier.

 

UN MINISTÈRE AU CŒUR DE L’ACTION EUROPÉENNE ET DES ENJEUX MONDIAUX

Acteur majeur de la politique agricole commune et de la politique commune des pêches, le ministère de l'Agriculture et de l’Alimentation est particulièrement impliqué dans les instances européennes. À l'échelle mondiale, il défend les intérêts des producteurs, des filières agricoles et agroalimentaires et valorise le modèle alimentaire français.

 

UN MINISTÈRE ENGAGÉ AUX CÔTÉS DES AGRICULTEURS DANS LA TRANSITION AGRO-ÉCOLOGIQUE

Le ministère de l'Agriculture et de l’Alimentation accompagne la transformation des modèles de production vers des pratiques plus résilientes et plus autonomes. Il facilite la conversion en agriculture biologique, la réduction de l’usage des produits phytopharmaceutiques et des antibiotiques vétérinaires.

Le ministère poursuit les objectifs de développement durable des Nations Unies - notamment avec l’initiative française 4 pour 1000, les sols pour la sécurité alimentaire et le climat.

 

UN MINISTÈRE QUI AGIT POUR UNE ALIMENTATION SAINE, DE QUALITÉ, SÛRE ET ACCESSIBLE À TOUS

Contrôler et garantir la qualité et la sécurité sanitaire des produits agricoles et agroalimentaires est une mission essentielle du ministère de l'Agriculture et de l’Alimentation. Il conduit la politique de l'alimentation dans un contexte d'attentes sociétales fortes : approvisionnement local, promotion de la qualité, don alimentaire, lutte contre le gaspillage… Autant d’objectifs prioritaires du programme national pour l’alimentation.

 

UN MINISTÈRE QUI ASSURE DANS TOUS CES DOMAINES LE VOLET ENSEIGNEMENT, RECHERCHE ET FORMATION CONTINUE.

Un ministère du vivant, ancré dans les territoires,
qui pilote la politique en faveur de l’agriculture et de la forêt ;
l’enseignement agricole et les formations aux métiers du vivant ;
la recherche agronomique, biotechnologique et vétérinaire ;
la santé et la protection des animaux et des végétaux ;
la politique de l’alimentation ;
la politique relative aux industries agroalimentaires ;
la politique sociale en ce qui concerne les exploitants et salariés agricoles ;
la politique en matière de pêche maritime et d'aquaculture.